Non-lieu pour Stéphane Moreau dans l’affaire de la pergola

Non-lieu pour Stéphane Moreau dans l’affaire de la pergola

En février 2010, suite à un orage, un des arbres de la propriété de Stéphane Moreau à Ans était tombé sur la pergola de son voisin. Pensant qu’il était bien assuré pour ce type de dégâts, il demande donc à son assureur Ethias d’intervenir, les dégâts se chiffrant tout de même à plus de 50.000 euros.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.
Vous ne voulez pas découvrir le nouveau site de la Nouvelle Gazette ni suivre en continu l'actualité de votre région pour seulement 1€ par mois ?
Continuez à lire l'actu sur Sudinfo.be
Tous

En direct

Le direct