On fera la fête aux anciens ce dimanche

Ozturk paie le repas.
Ozturk paie le repas. - D.C.

Longtemps les Verriers ont tenu le bon bout et avaient toutes les raisons de croire à une qualification pour le tour final mais la défaite contre Tournai suivie du partage à Wavre ont changé la donne : « Après ce 1/6, nous n’avons définitivement plus notre sort entre les mains mais tant qu’il y a un mince espoir, nous nous devons de l’entretenir », philosophe Michaël Paci.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct