Centre : cinq candidats du Centre peuvent être ministrables

Centre : cinq candidats du Centre peuvent être ministrables

1. Laurent Devin  : Champion toutes catégories du taux de pénétration et fort de ses 15.982 voix de préférences, Laurent Devin est, quoi qu’il en dise, l’atout numéro un du Centre pour briguer un poste de ministre à la Région. De plus, malgré une baisse générale du PS dans toute la région, il reste le parti numéro un en Wallonie et à Bruxelles. Encore faudra-t-il que l’ex-député bourgmestre binchois prenne une décision difficile quand on sait l’attachement qu’il éprouve envers la cité du Gille.

2. Bénédicte Linard  : Forte d’une expérience réussie en tant que députée wallonne et du carton d’Ecolo dans toute la Wallonie, l’échevine enghiennoise a toutes les cartes en main pour briguer un poste de ministre dans les mois qui viennent. Ce d’autant plus que son parti éprouve une réelle envie d’exercer une réelle parité entre les hommes et les femmes, ainsi qu’entre les différentes provinces parmi son effectif.

3. François Desquesnes  : Le « miraculé » sonégien a d’autant plus ses chances d’accéder à un poste de ministre que celui qui lui avait barré la route il y a cinq ans, en l’occurrence Carlo Di Antonio, n’est pas réélu. Encore faudra-t-il que le cdH entre au gouvernement mais ça, c’est une autre histoire.

4. Patrick Prévot  : 13.615 voix de préférence, c’est très bien mais sera-ce suffisant pour briguer un poste de ministre pour celui qui s’est forgé une belle réputation il y a quelques mois durant l’affaire Publifin ?

5. Marco Van Hees  : La tête de liste du PTB aux élections fédérales et son expérience de cinq ans en tant que député fédéral a toutes ses chances de devenir ministre à condition, bien entendu, que son parti accède au pouvoir, ce qui n’est pas gagné d’avance au niveau fédéral, malheureusement pour lui.

Th.D.

Chargement
Tous

En direct

Le direct