Agression d’une vieille dame à La Louvière, Mario nie en bloc

Ses traces d’ADN, retrouvées sur un couteau.
Ses traces d’ADN, retrouvées sur un couteau. - V.R.

« Mario » (prénom d’emprunt), 34 ans, a tout à gagner devant le tribunal de Mons.

Car le 18 avril 2017, il a écopé par défaut de dix ans ferme pour l’agression, en novembre 2010, d’une dame de 80 ans, à La Louvière.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.
Vous ne voulez pas découvrir le nouveau site de la Nouvelle Gazette ni suivre en continu l'actualité de votre région pour seulement 1€ par mois ?
Continuez à lire l'actu sur Sudinfo.be
Tous

En direct

Le direct