La violence envers les policiers est croissante

Laurent Raspe et Frédéric De Corte, deux chefs de corps témoignent.
Laurent Raspe et Frédéric De Corte, deux chefs de corps témoignent. - D.C/K.F.

« Tristesse et écœurement ! » Le chef de corps de la zone de police de Mariemont, Frédéric de Corte, est touché par le drame de ce lundi à Liège, au même titre que son homologue binchois, Laurent Raspe. Tous deux sont unanimes : la violence envers les policiers ne fait que croître un peu partout, notamment dans nos zones de police locale.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.
Vous ne voulez pas découvrir le nouveau site de la Nouvelle Gazette ni suivre en continu l'actualité de votre région pour seulement 1€ par mois ?
Continuez à lire l'actu sur Sudinfo.be
Tous

En direct

Le direct