La SNCB: «Oui, la catastrophe de Buizingen aurait pu être évitée»

Dix-huit personnes, dont une femme enceinte, ont péri dans cet accident.
Dix-huit personnes, dont une femme enceinte, ont péri dans cet accident. - Photonews

Pour rappel, il est notamment reproché à la SNCB d’avoir placé en tête du train une automotrice non autorisée à la circulation. Selon le ministère public, cette faute combinée à un manque de communication avec Infrabel a pu entraîner la collision.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct