Bashir Abdi: «Le marathon, c’est bien plus agréable que la piste»

Vincent Rousseau a montré à Bashir Abdi ses circuits d’entraînement de la forêt de Soignes. Entre les deux hommes, une vraie complicité s’est installée.
Vincent Rousseau a montré à Bashir Abdi ses circuits d’entraînement de la forêt de Soignes. Entre les deux hommes, une vraie complicité s’est installée. - OLIVIER POLET.

PHILIPPE VANDE WEYER

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct