«Le Hainaut pénalisé à plusieurs niveaux»

«Le Hainaut pénalisé à plusieurs niveaux»
COM

La réforme de la protection civile, qui a vu les casernes être réduites au nombre de deux, a fait couler beaucoup d’encre et continue de faire parler d’elle.

Aux yeux de Pascal Lafosse, un déséquilibre a été créé en matière de sécurité publique. « Le Hainaut est pénalisé, à plusieurs niveaux ! D’abord, la loi qui organise la sécurité civile prévoit que l’Etat fédéral a à sa charge 50 % du budget des zones de secours belges. Or, il intervient actuellement à hauteur de 20 %. La charge est reportée sur les villes et communes, ce qui n’est pas normal. L’État n’assume pas sa responsabilité à l’égard de sa population et des pays voisins », souligne le socialiste. « Il faut savoir également qu’il existe des fonds Seveso et nucléaires alimentés par les entreprises du secteur. À l’heure actuelle, 80 % de ces fonds retombent en Flandre, principalement à Anvers, ce n’est donc pas équitable. Or, nos entreprises wallonnes cotisent aussi ! Enfin, si on prend le budget de la protection civile, avant la réforme, il était réparti entre la Flandre et la Wallonie dans un ratio 60 %-40 %. Aujourd’hui, c’est 80-20. »

Chargement
Tous

En direct

Le direct