Charleroi a discriminé un enseignant frappé de sclérose en plaque

Patrick Charlier, le directeur d’Unia, l’association que l’enseignante désespérée a contactée.
Patrick Charlier, le directeur d’Unia, l’association que l’enseignante désespérée a contactée.

« Cette décision rappelle l’obligation de mettre en place des aménagements raisonnables, il ne s’agit en aucun cas d’une faveur. Qui plus est pour une autorité publique qui se doit de montrer l’exemple », avance Patrick Charlier, directeur d’Unia.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct