Eau potable: le chantier à 21 millions€ prévu pour cet automne

Philippe Libertiaux devant une carte d’une ancienne mouture du projet.
Philippe Libertiaux devant une carte d’une ancienne mouture du projet. - JLP

« C’est un chantier d’une ampleur historique. En matière de production d’eau, on n’a plus vu ça en province de Namur depuis la construction du barrage de Couvin (NDLR. : Ry de Rome). » Philippe Libertiaux ne manque pas de superlatifs pour qualifier les travaux qui s’annoncent dans le Sud Namurois.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct