Hubert, le faux prêtre de Soumagne, abusait d’une institutrice

Hubert, le faux prêtre, vient d’être condamné par le tribunal.
Hubert, le faux prêtre, vient d’être condamné par le tribunal. - D.R.

La victime, institutrice, était la meilleure amie de la Troozienne, prénommée Isabelle. En 2004, elle lui avait confié son désarroi sur l’état de santé de son fils, et son « amie » avait expliqué qu’elle connaissait un prêtre maniant la magie noire et la magie blanche, qui pouvait peut-être l’aider moyennant certaines choses qu’elle devrait faire.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct