Charleroi: incendie criminel et explosion au Dolce Corner

La porte avait été forcée quelques jours auparavant.
La porte avait été forcée quelques jours auparavant. - Ch.H.

Il y a quelques jours, la porte du Dolce Corner avait été forcée. « Je n’y ai pas trop prêté attention », explique Griselda. « Je pensais que des cambrioleurs avaient tenté de voler et comme tout est fermé en ce moment, je n’ai pas pu changer la serrure tout de suite. » Samedi, Griselda, qui vit au-dessus du magasin, a demandé à une amie de passer la nuit avec elle.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct